Tunisie : Khaled Kaddour, poursuivi en justice depuis 2017

Tunisie : Khaled Kaddour, poursuivi en justice depuis 2017

Par -
Khaled Kaddour

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a démis de ses fonctions Khaled Kaddour, désormais ancien ministre de l’Energie et des Mines et ce sur fond de soupçons de corruption concernant l’exploitation illégale d’un gisement de pétrole à Monastir.

Mais il faut rappeler que ce dernier était poursuivi depuis 2017 en justice pour corruption administrative et financière, mais il avait été maintenu à son poste jusque-là, malgré le début de son procès, comme le confirme l’agence Ecofin.

En effet, en novembre 2017 Khaled Kaddour avait été entendu par le juge d’instruction du pôle judiciaire financier pour une plainte déposée en 2013 portant sur une autorisation de prospection accordée par la Commission consultative des hydrocarbures en 2011, son président n’était autre que Khaled Kaddour, mais on ne sait pas s’il s’agit de l’affaire du gisement de Monastir.

Durant le même mois, la députée Samia Abbou, avait appelé ce ministre à démissionner en raison des soupçons de corruption qui l’entourent. “J’aurai souhaité que vous présentiez votre démission jusqu’à ce que la justice lève le voile sur l’affaire de soupçon de corruption à laquelle vous faite face” avait-elle déclaré.

Ce samedi 1er septembre, le ministre a déclaré que son limogeage est du à un différend avec Youssef Chahed et n’a rien à voir avec des dossiers de corruption.

« Toute personne ayant un dossier de corruption qui m’implique, n’ a qu’à le soumettre à la justice » a-t-il affirmé, cité par Mosaïque FM.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo