Ce qui manque à l’Etoile !

Ce qui manque à l’Etoile !

Par - Tunis-Hebdo
Illustration

Au vu de ses derniers matchs de la saison écoulée et ses rencontres amicales et la dernière officielle, il s’est avéré, encore une fois, qu’au grand club sahélien il n’y a nullement un avant-centre de métier pour pousser le ballon dans les filets adverses.

Après les départs de Bounedjah, Akaïchi et Da Costa, trois valeurs sûres qui ont fait leurs preuves à l’Etoile, ces joueurs n’ont pas été, jusqu’à aujourd’hui, dignement remplacés. C’est là un des points faibles du grand club sahélien. Les buts marqués, actuellement, sont généralement l’œuvre des demis et des arrières…

Ce n’est pas tout ! Voici que son gardien de but, Achraf Krir ne cesse, depuis la fin de la saison passée, d’entrevoir des faiblesses criardes.

A propos de ce fameux Krir, le futé Faouzi Benzarti, alors qu’il s’apprétait à prendre en mains les destinés de l’Etoile – avant de lui poser un lapin et de s’envoler pour le Wydad Casablanca où «les pneus des voitures sont les moins chers qu’ailleurs – n’avait-il pas déclaré à propos de Krir : «un gardien qui encaisse cinq buts en deux matchs n’a pas sa place dans le grand club sahélien». Et Benzarti a tout à fait raison !

On attendait le gardien de but monastirien, mais il n’a pas été aligné avant-hier pour manque de forme à retrouver. Quant à l’avant-centre du Burundi, Shaka Bienvenue, il n’a pas pris part à la rencontre de samedi, à l’étonnement général !

Enfin, l’attaquant sud-américain sur lequel l’Etoile plaçait de gros espoirs, il a fait faux bonds à la dernière minute. Son agent l’a fait volontairement fuir en lui exhibant des vidéos des attentats du Bardo…

 

M.B.Y

Tunis-Hebdo du 13/08/2018

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo