Appel à criminaliser la « corruption sexuelle » en Tunisie

Appel à criminaliser la « corruption sexuelle » en Tunisie

Par -
Illustration

Elle reste peu connue du fait qu’elle est rarement signalée, la corruption sexuelle existe pourtant en Tunisie. C’est une forme de corruption où une personne exige ou propose des faveurs sexuelles en contrepartie d’une prestation qui fait partie de ses fonctions ou ses services, elle touche notamment le milieu professionnel.

Ce vendredi 10 août, c’est la conseillère auprès de la commission nationale de la lutte contre la corruption Moufida Belghith qui met à nu ce phénomène.

En effet, elle a appelé lors d’un congrès à criminaliser la corruption sexuelle en Tunisie, « puisque dans les textes de loi tunisiens, ce phénomène n’a pas été convenablement considéré, et a été appréhendé du coté de l’harcèlement sexuel ».

La responsable a rappelé, d’autre part, que la femme est quasiment absente des postes de décision dans la fonction publique. Ce taux ne dépasse pas 0.76% selon un rapport officiel publié en 2014 et ce malgré l’augmentation des taux des diplômées à 62% selon le même rapport.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo