Zeineb raconte son calvaire pour épouser son partenaire non-musulman

Zeineb raconte son calvaire pour épouser son partenaire non-musulman

Par -

Près d’un an après l’annulation, en septembre dernier. de la circulaire de 1973  interdisant le mariage des Tunisiennes avec les non-musulmans, certaines Tunisiennes trouvent encore des difficultés à s’unir avec leurs partenaires étrangers.

C’est le cas de Zeineb, qui avait dénoncé s’être dirigée vers 3 huissiers notaires. Ces deniers ont refusé de la marier avec Segio, son partenaire italien, présentant différentes raisons. 

« Je n’ai jamais pensé que mon mariage avec un non musulman serait aussi compliqué », a-t-elle déclaré à l’AFP, « J’ai contacté plusieurs d’entre eux [ndlr : huissiers notaires] et ils ont tous refusé de me marier parce que mon partenaire n’est pas musulman. Certains ont même répondu que se charger de ce genre de mariage était contre leurs principes et leurs convictions ».

Pour leur part, contactés par l’AFP, deux des huissiers-notaires concernés par l’affaire de Zeineb ont indiqué n’avoir pas reçu ni lu le nouveau texte permettant le mariage des Tunisiennes avec un non musulman.

Pourtant, lundi, le ministère des Affaires locales a confirmé à la même source avoir envoyé à tous les gouverneurs et les mairies de la Tunisie le nouveau texte permettant le mariage des Tunisiennes avec des non musulmans.

Rappelons que le porte-parole de la présidence de la République Saïda Garrache avait annoncé le 14 septembre 2017 sur sa page Facebook que tous les textes de loi qui concernent la circulaire de 1973  interdisant le mariage des Tunisiennes avec les non-musulmans, ont été annulés.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo