Les origines, très profondes, des diamants bleus

Les origines, très profondes, des diamants bleus

Par - Tunis-Hebdo

L’étude d‘impuretés contenues dans 46 diamants bleus, parmi les plus rares et les plus convoités au monde, laisse penser que ces gemmes se forment à plus de 400 km de profondeur dans la Terre et que l’eau de mer jouerait un rôle clé dans leur coloration.

Aussi prisés soient-ils, on ne savait pas bien jusqu’à présent comment se formaient ces pierres. Dans une étude parue dans « Nature », une équipe internationale de géologues a présenté, pour la première fois, l’étude des impuretés contenues dans les diamants bleus.

«Lorsque les diamants se forment, ils piègent des minéraux dans leur environnement avant de remonter à la surface, parfois très brutalement», décrypte Hélène Bureau, directrice de recherche CNRS à l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie, à Paris.

Selon l’hypothèse avancée par le groupe de recherche, le bore du diamant bleu provenait du fond marin qui était transporté dans le manteau de la Terre lorsqu’une plaque tectonique glissait sous l’autre, un processus connu sous le nom de subduction.

La nouvelle étude propose que le bore de la surface de la Terre soit incorporé dans des minéraux riches en eau comme la serpentine, qui se sont cristallisés lors de réactions géochimiques entre l’eau de mer et les roches de la plaque océanique. Cette réaction entre la roche et l’eau est un processus appelé serpentinisation et peut s’étendre profondément dans le fond marin, même dans la partie du manteau de la plaque océanique.

Les diamants bleus sont extrêmement rares. Ils ne représentent qu’un millième environ de la production des mines de diamants. Le plus connu d’entre eux est le «Hope» de plus de 45 carats.

B.A.
Tunis-Hebdo du 06/08/2018

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo