Après Tataouine, la pénurie de carburant s’étend à Médenine et Mareth

Après Tataouine, la pénurie de carburant s’étend à Médenine et Mareth

Par -

Une pénurie de carburant s’est déclarée, touchant les stations-service de la ville de Tataouine avec une rupture de stock qui a provoqué des tensions et un ralentissement du trafic dans la région.

Mais après Tataouine, c’est au tour de Médenine et Mareth d’être touchés par cette pénurie où les files d’attentes devant les stations sont de plus en plus longues, rapporte le correspondant de Mosaique fm.

La baisse des réserves en carburant depuis hier dans les stations-service et la raréfaction du carburant de contrebande dont le prix du bidon de 20 litres a atteint 50 dinars, ont rendu l’atmosphère tendue laissant place à tous les excès comme la spéculation puisque le prix du bidon de carburant aurait désormais atteint les 80 dinars.

En parallèle, les campagnes sécuritaires contre la contrebande du carburant se poursuivent dans les régions frontalières.

Le carburant de contrebande, c’est 40% des besoins de la Tunisie

Selon le président de la commission libyenne chargée de « la crise du carburant et du gaz » Miled al Hajrassi, le carburant libyen de contrebande couvrirait 40 % de la consommation du marché local tunisien.

Les pertes ont été estimées à un milliard de dollars depuis le début de la campagne de lutte contre la contrebande du carburant, ajoutait-il, insistant que les plus gros canaux de passage des produits de contrebande sont les postes frontaliers de Ras Jedir et de Dhehiba-Wazen.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo