Tunisie : Importation prochaine des médicaments des maladies cardio-vasculaires

Tunisie : Importation prochaine des médicaments des maladies cardio-vasculaires

Par -
Protamine, produit nécessaire pour les opérations à cœur ouvert

La Tunisie importera bientôt des médicaments notamment ceux prescrits pour le traitement des maladies cardiovasculaires et utilisés dans les interventions chirurgicales, a fait savoir ce vendredi 3 aout le ministre de la Santé. Selon ses dires, cette importation permettra d’assurer un stock de 5 mois.

Il a également fait part du paiement de 250 millions de dinars des dettes de la Pharmacie centrale auprès des laboratoires pharmaceutiques, qui s’élèvent à 500 millions de dinars, rapporte l’agence TAP.

“Nous œuvrons à rembourser le reste des dettes”, a-t-il ajouté, saluant certains laboratoires étrangers qui continuent à approvisionner la pharmacie centrale en médicaments malgré ce problème de dettes.

Ces actions ont été prises dans le cadre de la mise en vigueur des décisions du conseil ministériel tenu le 11 juin dernier portant sur le paiement des dettes de la Pharmacie centrale afin de rembourser les fournisseurs des médicaments, a fait remarquer Hammami.

Rappelons-le, le chirurgien cardio-vasculaire Nejib Zargouni a appelé les autorités à fournir le produit « Protamine », indispensable pour la réalisation des opérations à cœur ouvert. « Nous appelons le ministre de la Santé à fournir, au niveau de la Pharmacie Centrale le produit de Protamine, pour qu’on puisse continuer à faire ces interventions à cœur ouvert » a-t-il dit.  Et d’ajouter que que le produit en question n’est plus disponible depuis la semaine dernière.

Pour sa part, le président directeur général de la pharmacie centrale, Amine Mekki, a commenté un communiqué de l’association tunisienne de cardiologie et de chirurgie cardio-vasculaire, dans lequel elle annonce la pénurie du médicament de sulfate de protamine, utilisé en chirurgie cardiaque.

Mekki a démenti ces informations expliquant que ce médicament est disponible dans les trois établissements publics de la Rabta, l’hôpital militaire et l’hôpital Habib Thameur, en plus de l’hôpital de Sahloul dans le gouvernorat de Sousse.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo