Rues de Tunis : Tant qu’on y est, on pourrait écrire les...

Rues de Tunis : Tant qu’on y est, on pourrait écrire les noms correctement !

Par -
Crédit photo : Hatem Bourial

Les plaques indicatrices des rues de Tunis regorgent de fautes d’orthographe qui, parfois, sont des plus grossières.

Les noms mal écrits le sont en général aussi bien en arabe qu’en français, soulignant un laisser-aller coupable de ceux à qui est confié ce travail.

Car, en général, il s’agit simplement de copier, retranscrire sans aucun autre effort.

Malgré cela, les fautes pullulent et, souvent, toujours, sont inacceptables. Car, il ne s’agit pas d’un élève du primaire qui écrit mais de responsables agissant au nom d’une ville et de sa municipalité.

La dernière plaque avec laquelle je me suis retrouvé nez à nez porte le nom mal orthographié du docteur Charles Nicolle dont le nom prend deux « l ».

La faute s’est glissée lorsque les plaques ont été renouvelées puis a été reproduite tout au long de l’avenue.

Parfois dignes d’un bêtisier, ces fautes d’orthographe doivent être corrigées. Il y va de l’image de marque de nos villes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo