Des juges limogés pour avoir « osé » ouvrir des dossiers de corruption

Des juges limogés pour avoir « osé » ouvrir des dossiers de corruption

Par -

 

Le président de l’association des magistrats tunisiens (AMT), Anas Hammadi, a déclaré que, durant l’année judiciaire précédente, des juges ont été démis de leurs fonctions pour avoir osé ouvrir des dossiers de corruption qui ont occupé l’opinion publique.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, il a fait savoir que le procureur de la République auprès du tribunal de première instance de Sidi Bouzid a été limogé pour avoir ouvert un dossier de corruption impliquant médecins et agents sécuritaires ayant falsifié des PV d’accidents de la route dans le but de détourner de l’argent auprès des compagnies d’assurance.

Hammadi a ajouté que la décision de démettre ce procureur de la République de ses fonctions a été émise par le conseil de la magistrature judiciaire.

Le président a, dans un autre sens, accusé le Conseil supérieur de la Magistrature, de ne pas respecter les principes de la Constitution et d’adopter une politique d’exclusion.

Selon lui, il y a un flou entourant les travaux du conseil, assurant qu’il n’existe pas de coopération entre cette entité et l’AMT.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo