L’ex-garde du corps de Ben Laden sera jugé en Tunisie pour terrorisme

L’ex-garde du corps de Ben Laden sera jugé en Tunisie pour terrorisme

Par -

Le porte-parole du pôle judiciaire antiterroriste Sofiene Selliti a déclaré que la Tunisie ne renverra pas Sami A., un Tunisien de 42 ans, qui aurait travaillé pour Oussama Ben Laden, en Allemagne.

Emprisonné dans un centre de détention à Tunis, il sera plutôt jugé en Tunisie pour terrorisme, a expliqué Selliti

« Il n’y a aucun moyen de l’expulser vers un autre pays. Il y a la souveraineté nationale, et il sera jugé selon la loi sur les accusations de terrorisme en dehors des frontières de la Tunisie », a expliqué Selliti.

Commentant les inquiétudes des autorités allemandes concernant la torture en Tunisie, Selliti a assuré que ces accusations sont « complètement fausses ».

« Nous sommes sûrs que cela n’arrivera pas. Le pouvoir judiciaire est indépendant et ne tolérera pas de telles pratiques. Le suspect reste un citoyen qui jouit de tous les droits à un procès équitable », a-t-il ajouté.

Il est à rappeler que cette expulsion a suscité un débat politique en Allemagne. Selon plusieurs responsables et politiciens, il s’agit d’une situation « embarrassante ».

Un tribunal administratif allemand a jugé l’expulsion illégale, mais l’Office fédéral des migrations et des réfugiés (BaMF) n’a reçu le fax officiel annulant l’expulsion qu’après le départ de l’avion qui transportait Sami A. en Tunisie.

Dans une déclaration accordée à Sueddeutsche Zeitung, le président du Parti Vert, Robert Habeck, a critiqué la déportation, ajoutant que cette affaire est « un chaos embarrassant ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo