La Constitution tunisienne, « trop parfaite », selon Abdelfatteh Mourou

Le vice-président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Abdelfatteh Mourou, a déclaré hier que la situation est difficile, avec les crises économique, sociale et maintenant politique.

Dans une déclaration accordée à Jawhara fm, il a assuré qu’actuellement la crise politique est devenue une « crise d’entreprises » et que la solution est entre les mains de ceux qui tiennent les rennes du pouvoir.

Mourou a fait savoir que plusieurs lois, adoptées lors de la période constitutionnelle, sont devenues non applicables, indiquant que la Constitution de 2014 est « trop parfaite », et nécessite un amendement.

Le leader à Ennahdha a ajouté que les affaires d’Etat ne fonctionnent pas en changeant les personnes mais en trouvant les alternatives adéquates.

Commentaires: