L’homme d’affaires français Jean-Jacques Demri condamné à un an de prison

La sixième chambre spécialisée dans les affaires de corruption a condamné l’homme d’affaires français Jean-Jacques Demri a un an de prison et une amende de 5000 dinars. La condamnation entre dans le cadre d’une affaire de corruption portant sur l’espionnage.

Le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, Sofien Sliti, a déclaré à Mosaique fm que la même peine a été infligée au directeur central des investissements et du produit touristique au ministère du Tourisme, Hedi Chabaane, pour implication dans la même affaire.

Il faut rappeler, que le quotidien Al Chourouk qui avait publié une enquête en deux parties sous le titre « scandale d’espionnage en Tunisie »  confirmait l’implication de ministres, de chefs de partis politiques, de directeurs de banques et un ancien directeur général de la douane dans un réseau d’espionnage dirigé par un homme d’affaire français.

Cette enquête indique qu’après l’émission d’un mandat d’arrêt contre le conseiller du ministre de la Santé et d’un directeur général au ministère des Domaines de l’Etat, les recherches auraient révélé l’implication de hauts fonctionnaires de l’Etat et des hommes politiques, notamment Mohsen Marzouk qui a clamé son innocence à plusieurs reprises.

Commentaires: