A Hammamet, les cinq continents dans un seul jardin

A Hammamet, les cinq continents dans un seul jardin

Par -

Si nous connaissons tous la Villa Sebastian, rares sont celles et ceux qui peuvent en nommer tous les arbres et toutes les essences.

Construite tout au long d’une décennie, entre 1924 et 1935, cette demeure qui abrite aujourd’hui le Centre culturel international de Hammamet est dotée d’un parc immense qui comprend des arbres de tous les continents.

Ainsi, abrités par les fiers cyprès méditerranéens, les arbres les plus inattendus sont plantés dans ce véritable jardin botanique.

Leur présence donne aux lieux un charme bucolique et offre aux visiteurs une promenade insolite parmi des essences importées de partout.

Ainsi reconnaît-on des ficus « rubiginosa » qui sont originaires d’Australie et se caractérisent par leur envergure imposante.

Mêlés aux oliviers et aux orangers, les dragonniers des îles Canaries sont également présents un peu partout dans le parc.

On y trouve également caroubiers « ceratonia siliqua » qui proviennent du sud de l’Europe orientale et aussi des « dovialis caffra » originaires d’Afrique australe.

Issus de la Californie mexicaine, les Washingtonia Robusta sont des palmiers élancés qui font face aux ficus « pertusa » originaires de l’Asie tropicale.

Toutes ces espèces sont dans le même jardin dont les portes ouvertes invitent le public à découvrir un monde luxuriant abritant un verger et une oliveraie.

Dès lors, pourquoi s’en priver surtout lorsque le retour de l’été pare les lieux du charme intact des rêves de George Sebastian, fondateur de cette demeure qu’il occupa jusqu’au début des années soixante ?

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo