Nicolas Beau : « Il existe une guerre discrète entre Youssef Chahed et...

Nicolas Beau : « Il existe une guerre discrète entre Youssef Chahed et Lotfi Brahem »

Par -

Commentant la polémique induite par son article, titré « Tunisie, l’alliance ratée des Emiratis avec Lotfi Brahem », le journaliste français Nicolas Beau a déclaré à Mosaique fm qu’il n’a pas évoqué le sujet d’un coup d’état en Tunisie.

En effet, selon le journaliste, le plan de Brahem était très semblable à celui de Ben Ali à l’issue duquel il a pris le pouvoir en 1987 : « Révocation du Premier ministre, Youssef Chahed ; possible nomination à la tête du gouvernement de l’ancien ministre de la Défense de Ben Ali, Kamel Morjane ; mise à l’écart finalement du président Beji lui même, pour raisons médicales. »

Le journaliste a expliqué que les rencontres entre l’ancien ministre de l’Intérieur et le roi saoudien entrent dans le cadre de réunions ordinaires entre responsables de deux pays, mais cachent également des objectifs politiques.

« C’est choquant de savoir que Brahem tentait de gagner le soutien de pays européens et ceux du Golfe », a-t-il ajouté.

Dans le même sens, Beau a indiqué que plusieurs parties cherchent à mettre à l’écart le président Béji Caïd Essebsi sous prétexte qu’il est trop âgé et qu’il ne peut plus diriger le pays.

Concernant les informations selon lesquelles le limogeage de Brahem est lié au drame de Kerkennah, Nicolas Beau a écarté cette possibilité, expliquant que ce sont les conflits entre lui et le Chef du gouvernement Youssef Chahed qui ont accéléré son départ.

Le journaliste a ajouté que ces conflits cachent une guerre discrète entre les deux hommes par le fait que chacun d’eux veut imposer son contrôle.

Beau a conclu que les récents événements en Tunisie peuvent être décrit comme un « 7 novembre doux ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo