En Tunisie, 179.000 enfants de 5 à 17 ans, sont astreints au travail

Eradiquer le travail des enfants, tel est l’objectif que s’est assigné le Bureau International de Travail (BIT) en soutenant la Tunisie dans sa lutte contre ce phénomène.

A l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants, célébrée le 12 juin de chaque année, le BIT a émis la volonté de « développer des mécanismes permanents visant l’identification des situations de travail des enfants, leur accompagnement et la collaboration inter-institutionnelle pour éradiquer ce phénomène », selon un communiqué.

Il faut savoir qu’en Tunisie, 179.000 enfants âgés de 5 à 17 ans, soit 7,9% des enfants tunisiens de cette tranche d’âge, sont astreints à un travail qui les prive de leur enfance, de leur potentiel, de leur dignité et nuit à leur développement. Parmi eux, 136.700 exécutent des travaux dangereux, selon une enquête menée en 2017 par l’Institut national de statistique et l’OIT.

Pour lutter contre ce phénomène, la Tunisie s’est dotée d’outils en mettant en place en 2016 un plan national de lutte contre le travail des enfants (PROTECTE) dont le comité de direction est présidé par le ministère des Affaires Sociales. Ce projet a contribué à la formation de 130 points focaux au sein des ministères des Affaires sociales et de la Femme répartis dans les 14 gouvernorats en 2018.

Par ailleurs, la Tunisie a ratifié la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, la convention de l’Organisation international du travail (OIT) sur l’âge minimum d’accès à l’emploi et celle sur les pires formes de travail des enfants.

Commentaires: