Tunisie : « Shalom » de nouveau interdite de diffusion

Illustration

La caméra cachée « Shalom », ayant créé une grande polémique en Tunisie et à l’étranger, a été de nouveau interdite de diffusion suite à une décision juridique. En effet, le Tribunal de première instance de Tunis a décidé de stopper la diffusion de la série de caméra cachée sur la chaîne de télévision privée ” Carthage+ ” et sa rediffusion sur son site électronique.

” Elle a également décidé de retirer les épisodes de cette série déjà diffusés du paysage audiovisuel “, a déclaré vendredi 8 juin à l’agence TAP le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunisie, Sofiène Selliti.

La décision rendue par le Tribunal de première instance de Tunis intervient sur fond d’une affaire en référé intentée par l’Instance nationale de soutien à la résistance arabe et de lutte contre la normalisation et le sionisme.

Il faut rappeler que le Tribunal de première instance de Tunis avait décidé le 28 mai 2018 de suspendre la diffusion de la caméra cachée ” Shalom “, sur la chaine de télévision privée ” Tounesna “, sur fond d’une affaire judiciaire intentée par le Courant populaire contre cette série.

Selon le Courant populaire, l’émission s’apparente à une forme de normalisation avec l’ennemi sioniste et la réaction de certains invités a constitué une atteinte à la souveraineté nationale et une grave violation de la sécurité nationale et des dispositions de la Constitution.

Rappelons que le scénario de la caméra cachée « Shalom » a pour but de proposer à des personnalités politiques, artistiques, sportives et médiatiques tunisiennes des sommes d’argent contre une éventuelle coopération avec l’entité sioniste.

Commentaires: