Hôpital de l’Ariana : Pénurie d’anesthésiant et annulation d’interventions en masse

De plus en plus palpable, la pénurie des médicaments s’ancre et la situation se détériore.

A l’hôpital de l’Ariana, la sonnette d’alarme est tirée : le xylocaine, utilisé comme anesthésiant local, n’est plus disponible.

Selon le Dr. Faouzi Addad, la dernière ampoule a été utilisée hier, mercredi, et les médecins ont été été obligés d’annuler toutes les interventions nécessitant ce produit.

« Là on a atteint le fond du fond. Si les médecins quittent les hôpitaux ce n’est pas uniquement pour des raisons financières mais surtout pour cela. On a perdu espoir », a-t-il déploré.

Il y a quelques jours, le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie avait annoncé que la pénurie des médicaments, observée depuis des mois en Tunisie, touchait désormais des médicaments dédiés aux maladies chroniques.

Les médicaments actuellement introuvables sont ceux du diabète, la pression artérielle, le cancer. La pénurie touche également les antibiotiques.

En avril, le ministère de la Santé publique avait indiqué que les réserves en médicaments vitaux sont de 3 mois. Chose qui a été confirmé par le ministre de la Santé, Imed Hammami il y a quelques jours.

Commentaires: