A Zanzibar, « zulbia » et « jalabi » sont les cousins lointains de notre « zlabia »

Pas de Ramadan sans les fameuses « zlabia » ! De couleur or ou donnant sur un rouge estompé, la « zlabia » est toujours succulente.

Pour avoir de ces pâtisseries, il faut obligatoirement passer par le marchand de beignets du coin. En effet, malgré tout leur savoir-faire, les cordons bleus de nos familles ignorent cette recette.

Durant le Ramadan, les marchands de beignets changent en effet de vocation et troquent leur production habituelle contre celle des « zlabia » et des « mkharek », ces beignets au miel.

Du coup, leurs vitrines prennent une tout autre allure, avec de savants échafaudages et des couleurs rutilantes. Semblant ruisseler de miel, brillant de mille feux, la « zlabia » est au pouvoir pour un mois.

On ne le sait pas: la « zlabia » existe un peu partout y compris en Inde ou à Zanzibar où on la nomme « zulbia » ou « jalabi ».

A peu de choses près, les goûts sont similaires et les formes, découpées comme de la dentelle, évoquent stucs et arabesques. Fabuleuses correspondances qui, d’un pays à l’autre, mêlent saveurs et recettes !

Commentaires: