Nébila Bey : Une chef cuisinière entre terroirs et nostalgie

Nébila Bey : Une chef cuisinière entre terroirs et nostalgie

Par -

Sportive émérite, Nébila Bey s’est fait connaître sur les terrains de volley-ball pour ses qualités au smash ainsi que sa détente féline.

En club ou sous le maillot de l’équipe nationale, elle a mené une carrière exemplaire à tous points de vue, engrangeant un bilan sportif appréciable et une expérience humaine unique.

Puis, peu à peu, cette descendante de la famille husseinite a laissé venir ses jardins secrets et ses violons d’Ingres. Sa vocation, c’était en cuisine qu’elle l’avait rencontrée, aux côtés des fourneaux de sa grand-mère pour laquelle elle voue une reconnaissance sans limites.

D’une initiative à l’autre, Nébila Bey s’est pleinement investie dans les arts culinaires. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’un de nos meilleurs chefs, surtout lorsqu’il s’agit de décliner de façon singulière notre grand livre de recettes ancestral.

Régulièrement invitée à animer des brigades en cuisine pour le mois de Ramadan, c’est à l’Aquatic, aux Berges du lac qu’elle vient de poser son attirail, au grand bonheur des gourmets.

Avec des recettes qui allient terroirs, traditions et nostalgies, Nébila Bey réveille les papilles avec une touche subtile, un tour de main unique qui sublime des petits plats pourtant connus de tous.

Pour s’en convaincre, il faut se laisser prendre par le fumet d’une « chorba zaara » ou d’un « hsou aux boulettes ». Avec ce je ne sais quoi de différent,ces soupes gagnent une autre dimension, une légèreté onctueuse et parfumée.

Dans le registre des plats les plus traditionnels – certains sont parfois oubliés -, Nébila Bey signe un authentique délice avec son « mbatten aux artichaux » ou sa désormais fameuse « douida mfaoura ».

Autre atout dans la manche de notre chef qui allie charme et dextérité, les déclinaisons de la « kamounia » avec des fruits de mer comme la seiche ou le poulpe sont des plats d’anthologie.

Encore une fois, c’est de tour de main qu’il s’agit ! Car, somme toute, ces plats, nous les fréquentons assidument mais ne parvenons pas à y instiller la botte secrète de chef Nébila, un legs familial reçu du savoir-faire ancestral.

Tendance de ce Ramadan 2018, l’iftar concocté par Nébila Bey fait courir le Tout-Tunis qui se délecte de ces saveurs et profite de quelques moments de sérénité entre héritage gastronomique et relectures contemporaines.

Incontestablement le must de ce mois saint !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo