Grève dans les universités : Suspension des salaires, l’ultimatum de Khalbous

Grève dans les universités : Suspension des salaires, l’ultimatum de Khalbous

Par -
Slim Khalbous, ministre de l’Enseignement Supérieur

La semaine dernière, le ministère de l’Enseignement supérieur demandait aux institutions universitaires la liste des professeurs grévistes, avec pour dernier délai le 31 mai 2018, afin de déduire les jours de grève de leur salaire.

Ce lundi 4 juin, Slim Khalbous, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé que le dernier délai est fixé au 7 juin prochain (jeudi) pour les enseignants universitaires en grève, avant de décider la suspension de leur salaire pour travail non accompli, rapporte l’agence TAP.

Ainsi, le bras de fer se poursuit entre le ministère de l’Enseignement supérieur et l’Union des enseignants universitaires chercheurs tunisiens (Ijaba).

Et faute d’accord, la grève administrative st toujours en vigueur ce qui a provoqué une perturbation du calendrier des examens dans plusieurs établissements universitaires.

Rappelons que le mouvement protestation est tenu depuis le mois de janvier par les professeurs affiliés d’Ijaba. Ils refusent de remettre les sujets d’examen et les notes à l’administration.

Selon le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous, le nombre des universités au sein desquels les examens ne se sont pas déroulés s’élève à 32 établissements, soit un taux de 15%.

Ijaba réclame la finalisation de l’élaboration du nouveau statut des enseignants universitaires au cours des mois de juillet et août.

Elle recommande aussi d’organiser un concours pour recruter des doctorants, appelant à l’augmentation du budget du ministère de l’enseignement supérieur.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo