77% des Tunisiens préfèrent les produits contrefaits pour leur prix

Habits, produits cosmétiques, électroménagers… Les Tunisiens ont tranché : le bas prix les tentent pour acheter les produits contrefaits.

Selon une enquête réalisée par l’institut national de la consommation (INC), qui a touché un échantillon de 2016 consommateurs âgés de plus de 20 ans, 77% des Tunisiens avouent préférer les produits contrefaits, à cause de la baisse de leur pouvoir d’achat.

Le taux le plus important de citoyens qui achètent ces produits se trouvent au centre-ouest (60%).

Les produits issus de la contrefaçon les plus achetés sont l’électroménager (36%), les cosmétiques (produits d’embellissement et d’hygiène) et les parfums (28%), l’habillement (23%), cuir et chaussures et matériel informatique (19%).

En considérant ces statistiques, on pourrait penser que les Tunisiens ne sont pas conscients de la répercussion et de l’effet de leur choix, mais bien au contraire : 77,6% des personnes sondées estiment que les produits qu’ils achètent peuvent nuire à la santé, 54,7% évoquent les risques sur le budget de l’Etat et 31,5% parlent de dangers sur l’environnement.

Finalement, ces chiffres ne choquent pas. Depuis des années, les marchés tunisiens sont noyés de produits contrefaits, nocifs pour la santé.  Selon l’Organisation tunisienne pour informer le consommateur (OTIC), plus de 80% des composantes automobiles, habits et produits cosmétiques en vente en Tunisie sont contrefaits et représentent des risques sanitaires et économiques.

De même, selon l’UTICA, 70% de l’or acheté et vendu en Tunisie relève de la contrefaçon : Trois tonnes d’or turc ont été introduites sur le marché national entre 2012 et 2013, avec la prolifération du marché noir et l’absence de contrôle de conformité.

Commentaires: