Le joli minois de Louisa Tounsia, chanteuse juive tunisienne des années trente

Le joli minois de Louisa Tounsia, chanteuse juive tunisienne des années trente

Par -

Qui se souvient encore de Louisa Tounsia ? Et pourtant, cette chanteuse d’origine juive tunisienne a été une véritable star des années trente aux années cinquante.

Après un début de carrière fulgurant et plusieurs enregistrements, celle qui est né sous le nom Louisa Saadoun tentera l’aventure artistique en France et y réussira plutôt bien.

Avec des chansons comme « Chérie comme je t’aime », « Ala Bab Darek » ou encore « Khali Bouchalghoum », Louisa bénéficiait d’une grande popularité et brassait des publics nombreux dans les salles où elle se produisait.

C’est elle qui la première interprétera le célèbre « Lamouni elli gharou meni » que reprendront Hassiba Rochdi ou Hédi Jouini. C’est elle aussi qui a chanté la toute aussi fameuse « Choftek marra » que Nabiha Karaouli remettra au goût du jour.

De nos jours, le Centre des musiques arabes et méditerranéennes garde la trace de ces enregistrements produits sous label Gramophon, Polyphon ou Pacific.

Durant ses années parisiennes, Louisa s’est souvent produite au cabaret Al-Djazaier et aussi au Tam-Tam qui, pour la petite histoire était dirigé par le père de la grande Warda. Situé au Quartier Latin, ce club a aussi accueilli Farid Latrache ou notre Safia Chamia.

Née en 1905, Louisa Tounsia est décédée en 1966 et compte parmi les stars juives de la chanson tunisienne dont Leila Sfez ou Habiba Messica demeurent les figures les plus connues.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo