La blessure de Mohamed Salah, une punition de Dieu, affirme un prédicateur

La blessure de Mohamed Salah, une punition de Dieu, affirme un prédicateur

Par -

Blessé à l’épaule lors d’un choc avec Sergio Ramos en finale de la ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool, la star des Reds, Mohamed Salah aurait été puni par Dieu pour n’avoir pas jeûné ce jour-là… C’est ce qu’affirme un prédicateur koweïtien.

« Dieu l’a puni pour avoir brisé son jeûne du Ramadan avant le match à Kiev contre le Real Madrid (…) car jouer au football n’est pas une excuse légitime pour ne pas jeûner pendant le Ramadan », affirme Mubarak al Bathali, un prédicateur koweïtien.

Ce prédicateur est convaincu que Mohamed Salah a commis un péché en décidant de briser son jeûne pour jouer au football, réagissant ainsi aux déclarations d’avant match, du physiothérapeute de Liverpool, Ruben Pons, qui avait confirmé que Salah romprait son jeûne pour la finale après des discussions avec un nutritionniste.

Selon lui, Mohamed Salah n’avait aucune excuse d’autant que « les djihadistes jeûnent alors qu’ils sont en état de guerre et font face à l’ennemi », a-t-il déclaré, rapporte SkyNews.

Un avocat réclame 1 milliard d’euros à Sergio Ramos

Par ailleurs, un avocat égyptien, Bassem Wahba, souhaiterait porter l’affaire devant les tribunaux, de façon à obtenir une compensation financière pour Mohamed Salah.

Selon lui, « Ramos a volontairement blessé Mo Salah et doit être puni pour ses actions ». « Je souhaite demander une compensation pour la blessure physique et psychologique commise par Ramos », a-t-il déclaré. Wahba compte réclamer au moins 1 milliard d’euros en guise de dédommagement.

L’Egyptien n’est toutefois pas forfait pour la prochaine Coupe du monde même s’il ratera au moins le premier match de sa sélection face à l’Uruguay.

Manifestation armée devant l’ambassade d’Espagne en Egypte

Hier, mercredi 30 mai, en Egypte, des supporters des Pharaons ont manifesté devant l’ambassade d’Espagne, en raison du rôle joué par Sergio Ramos dans la blessure de l’attaquant égyptien.

Enervés, certains fans de la sélection étaient même armés de fusils, rapporte France Football.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo