Au 14 Ramadan, une tradition qui se perd : L’aumône d’un repas pour la mémoire des défunts

Nous sommes le 14 Ramadan et cette journée a dans nos traditions un caractère sacré et propitiatoire.

En effet, c’est la veille du quinzième jour de jeûne et le mois saint est désormais à mi-chemin, avec une pleine lune qui resplendit dans le ciel.

En ce jour, il est de tradition pour les familles d’offrir aux plus pauvres et aux indigents un couscous à l’agneau qui a une identité rituelle.

Ce couscous qui devra être richement composé est destiné à honorer la mémoire des défunts. C’est en leur le nom qu’il est offert et on le déposera soit dans une zaouia soit entre les mains d’une famille.

Cette tradition est ensuite confirmée au 26 Ramadan, lors de la Nuit du Destin. Les familles offriront un couscous similaire à cette occasion.

Cette tradition se maintient peu ou prou mais persiste dans toute la Tunisie. Ce qui est sûr, c’est que la pratique des aumônes est bien ancrée pendant le Ramadan et pour les fêtes de l’Aid qui honorent les morts et célèbrent la vie.

N’oubliez donc pas cette coutume qui consolide le lien social, offre une charité toujours bienvenue et rend hommage à ceux qui nous ont quittés dans l’année ou antérieurement.

Commentaires: