« Audience historique » : à Gabès, l’affaire de Kamel Matmati reportée

« Audience historique » : à Gabès, l’affaire de Kamel Matmati reportée

Par -

La Chambre criminelle spécialisée dans la justice transitionnelle au Tribunal de première instance à Gabès a décidé, de reporter au 10 juillet prochain, l’affaire de Kamel Matmati.

Cette décision a été prise à la demande de la partie civile pour permettre aux victimes de réclamer leurs revendications ainsi que pour permettre de convoquer le reste des accusés dans cette affaire, rapporte l’agence TAP.

Lors d’une première audience, qui a durée près six heures, plusieurs témoignages ont été présentés par des victimes et témoins dans cette affaire, en présence d’un grand nombre de militants des droits de l’Homme, de victimes des exactions de l’ancien régime et de représentants de la presse nationale et internationale.

Le président de la séance a procédé à la lecture de l’acte d’accusation rédigé par l’unité d’investigation à l’IVD qui cite des cadres de la sûreté et des responsables de l’Etat, dont l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, en tant qu’auteurs ou parties prenantes dans plusieurs crimes dont l’homicide volontaire précédé de torture et dissimulation du corps de la victime.

Plusieurs avocats de la partie civile ont qualifié l’audience d’historique, exprimant leur confiance en la justice tunisienne.

Rappelons que l’affaire remonte au 7 octobre 1991, lorsque Kamel Matmati fut arrêté sur son lieu de travail, au district de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), à Gabès, et conduit au commissariat où il aurait été torturé jusqu’à la mort, selon le témoignage des membres de sa famille.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo