Deux mille dinars le moteur ! Merci mon garagiste !

Deux mille dinars le moteur ! Merci mon garagiste !

Par -
Illustration

La mésaventure vient de se produire et la victime en est un conducteur automobile qui a grillé son moteur, deux jours après un diagnostic complet effectué dans un garage.

Pourtant, le garagiste avait affirmé, ordinateur à l’appui que tout allait pour le mieux. Et pourtant, après quelques dizaines de kilomètres, le moteur du véhicule devint poussif.

Le conducteur roulait avec difficulté en deuxième et la voiture avançait lourdement en troisième. N’y comprenant hier, le malheureux conducteur eut le tort de pousser le véhicule jusqu’à la fatale rupture.

Ce n’est que plus tard, lors des premiers secours dans une station-service qu’on diagnostiqua le dernier souffle du moteur.

La raison en était que le premier garagiste avait mal serré le bouchon du radiateur à eau. En effet, ce dernier était à sec et s’est trouvé à l’origine de la rupture.

Coût des réparations: Deux mille dinars qu’il va bien falloir trouver pour pallier la négligence d’un garagiste. Comme quoi, ces pannes stupides n’arrivent pas qu’aux autres !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo