Au centre-ville de Tunis, seulement cinq édifices sont classés et quatre façades...

Au centre-ville de Tunis, seulement cinq édifices sont classés et quatre façades protégées !

Par -
Le Théâtre Municipal

Malgré la richesse et la diversité architecturale du centre-ville européen de Tunis, seulement cinq bâtiments sont des monuments classés.

Pourtant, le nombre d’édifices est remarquable et la beauté des témoignages architecturaux indiscutable. En effet, à Tunis, l’Art nouveau, les Arabisances, l’Art Déco et le style Reconstruction cohabitent dans un mouchoir, un véritable mille feuilles d’influences qui ont marqué la fin du dix-neuvième et la première moitié du vingtième siècle.

La Trésorerie générale

Sans surprise, les cinq monuments classés sont le Théâtre municipal, la Trésorerie générale de l’avenue Habib Thameur, l’actuel Tribunal administratif qui fut la succursale d’une banque et se trouve rue de Rome (architecte Auguste Peters). Ajoutons à cette liste la Grande Poste de la rue Charles de Gaulle conçue par l’architecte Henri Saladin. Citons enfin la midha du Belvédère qui est elle aussi un témoin classé.

Le Tribunal administratif

Hormis ces édifices classés, il existe un certain nombre de façades protégées. Elles sont au nombre de quatre avec l’immeuble qui fait le coin de la rue Dabbaghine, l’immeuble Azerm qui se trouve sur l’avenue de Carthage, l’immeuble Designy de la rue Radhia Haddad et enfin les immeubles de style Art nouveau de la rue Om Kalthoum.

La Grande Poste de Tunis

Tels sont les neuf immeubles publics et privés qui bénéficient d’un statut particulier. Reste à savoir si d’autres édifices sont appelés à intégrer cette liste plutôt courte.

Ils sont en effet nombreux les immeubles de style et de rapport qui existent encore à Tunis. Certains sont délabrés, d’autres sous la menace d’une démolition et d’autres sombrant dans l’anonymat.

L’immeuble Azerm à l’avenue de Carthage
Le style Art nouveau de la rue Om Kalthoum

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo