Comment faire plier l’UGTT ?

Tribune | Par Khaled Ferid Ben Soltane – Maitre en Droit Public & International

La situation perdure depuis des années : En effet, il n’appartient pas à l’Etat de pratiquer une retenue sur le salaire des fonctionnaires pour la verser à l’UGTT, au titre de cotisations syndicales.

Le fonctionnaire n’est pas obligé d’être syndiqué et la pratique de l’Etat est une atteinte à la volonté des personnes, à leur liberté syndicale d’autant plus que le pluralisme syndical est reconnu en Tunisie.

D’ailleurs, Mr. Beji Caïd Essebsi faisait allusion à cette situation en 2011, lorsqu’il était 1er Ministre.

Il incombe aux organisations syndicales, notamment l’UGTT de procéder elles mêmes aux recouvrements des montants des cotisations de leurs adhérents. l’Etat n’a pas à intervenir dans ce domaine.

La contestation de cette situation devant le Tribunal Administratif pourrait remettre en cause les acquis des responsables syndicaux, et je fais appel au gouvernement, afin de mettre un terme à cette pratique.

En France, les organisations syndicales : CFDT, CGT, CFDT- FO & CFTC, procèdent elles-mêmes au recouvrement des cotisations de leurs adhérents, quant à l’Etat Français, il ne pratique pas de retenues sur les salaires des fonctionnaires pour les verser par la suite aux syndicats.

Alors, pourquoi en Tunisie oblige-t-on le fonctionnaire d’être syndiqué ?

Pourquoi l’Etat Tunisien procède t-il à des retenues sur salaires pour les verser à l’UGTT (Union Générale Des Travailleurs Tunisiens) ?

Et puis pourquoi uniquement l’UGTT, alors qu’il existe en Tunisie d’autres organisations syndicales de travailleurs ?

Commentaires:

Commentez...