« Les élèves ne sont pas un objet d’enchères et de troc », fustige...

« Les élèves ne sont pas un objet d’enchères et de troc », fustige l’OTEF

Par -
Photo d’illustration

« Les droits des élèves sont une priorité nationale absolue et non pas un objet d’enchères et de troc ni l’interprétation de la loi de manière à gâcher leurs intérêts », a fustigé l’Organisation Tunisienne pour l’Education et la Famille, dans un communiqué publié ce jeudi 19 avril 2018, appelant à préserver l’intérêt des élèves.

Dans ce communiqué, l’OTEF, exprime son refus catégorique de prendre en otage les élèves à travers des revendications et des contraintes qui ne les concernent pas.

Cette grève suivie à plus de 98% durant trois jours consécutifs pourrait en effet compromettre l’avenir des élèves. Pour l’OTEF elle pourrait en effet être néfaste aux intérêts des élèves et des parents dans des conflits idéologiques et politiques ainsi que des revendications professionnelles.

L’OTEF appelle également « la Présidence du gouvernement et de la République et les dirigeant de l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) à mettre un terme à cette crise ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo