TT Security Day 2 : La cybersécurité, une opportunité plutôt qu’un défi

TT Security Day 2 : La cybersécurité, une opportunité plutôt qu’un défi

Par -
CP : TT

Ce mardi 3 avril 2018, a été organisé l’évènement TT Security Day 2, une sorte de séminaire portant sur la cybersécurité en Tunisie, organisé par l’opérateur national Tunisie Telecom.

Internet of Things, sécurité informatique, villes intelligentes, nouvelle loi sur les startups… plusieurs thèmes ont été mis sous les projecteurs des intervenants à travers trois panels variés.

Inaugurant cet événement, le PDG de Tunisie Telecom, Fadhel Kraiem a tenu à préciser que l’organisation de cette deuxième édition prouve que l’opérateur national est totalement conscient du fait que la cybersécurité constitue de nos jours un vrai défi. « Organiser cette deuxième édition de TT Security Day, montre l’intérêt que porte Tunisie Telecom à cette question et montre une certaine prise de conscience face à ses défis » a-t-il déclaré.

Le PDG a rappelé que TT a mis en place une stratégie et plusieurs initiatives portant sur les systèmes de protection des données et la sécurité numérique. Il a notamment cité le projet de mise à niveau, entamé par TT, pour se conformer aux normes internationales en matière de sécurité digitale.

Pour sa part le secrétaire d’Etat à l’économie numérique Habib Dabbebi a consacré une grande partie de son allocution pour féliciter la Tunisie suite à l’adoption de la loi « startup act », hier lundi 2 avril 2018 à l’ARP.

« Cette loi permettra à la Tunisie d’entrer dans une nouvelle ère de liberté économique et de prise d’initiative, il s’agit véritablement du passage à une nouvelle culture mettant en avant l’entrepreneuriat » a-t-il déclaré. Concernant la question de la cybersécurité, le défi étant, selon ses dires, de changer ce modèle actuel du numérique afin de lui donner plus de confiance vis-à-vis de tous les intervenants.

Au cours de ce séminaire l’accent a été mis notamment sur les moyens de rendre la question de la cybersécurité une opportunité plutôt qu’un enjeu ou une menace.

C’est en effet, l’idée tant défendue par Jawhar Ferjaoui, président directeur général de l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI) participant au premier panel de ce séminaire portant sur les préoccupations de sécurité sur Internet.

Pour lui l’authentification et la confidentialité, deux aspects au cœur de la cyber-sécurité, constituent une opportunité pour développer des solutions à même de protéger les système digitaux. Il a notamment évoqué le système, développé par l’agence, permettant de mesurer la « température » de la sécurité internet, un projet d’une grande envergure selon ses dires.

Participant également au premier panel, le PDG de TOPNET, Ilyes Ben Sassi a estimé important de mettre l’accent sur le fait de protéger la catégorie des adolescents, qui est la plus exposée aux risques d’internet.

Le PDG a rappelé sur un autre plan, que son entreprise est parvenue à bloquer 80% des attaques électroniques qu’elle a déjà subies.

Il faut noter que deux autres panels ont été organisés durant l’après-midi de ce mardi ayant porté sur des questions variées, dont notamment les Ransomware, les attaques DDOS, les services managés de la sécurité… avec la participation de plusieurs intervenants comme Jonathan Bourgain (Arbor Network), Naoufel Frikha (ANSI), Adlen Loukil (Rhésys), Marouane Dhouib (Tunisie Telecom)…

Un Hackathon a été organisé au profit d’un bon nombre de jeunes qui ont pu résoudre les problèmes digitaux, auxquels ils ont fait face. Une cérémonie de remise des Prix a été d’ailleurs faite pour récompenser leurs efforts.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo