Tunisie : Ben Salem réitère son refus de négocier avec la fédération de l’enseignement secondaire

Illustration

Hatem Ben Salem, ministre de l’éducation, a réitéré, dans la soirée du mardi 27 mars, le refus de son département d’entamer des négociations avec la fédération générale de l’enseignement du secondaire avant l’annulation de sa décision de retenir les notes.

“Le ministère va appliquer la loi et prendra toutes les mesures administratives contre la décision de retenue des notes, mais nous sommes disposés à négocier avec la fédération hors des pressions et des menaces et à condition de lever la confiscation des notes”, a-t-il déclaré le ministre à l’agence TAP.

Pour Ben Salem, il inadmissible d’impliquer les élèves dans un bras de fer professionnel, réaffirmant que la décision de retenue des notes “est illégale et porte atteinte aux principes pédagogiques du système éducatif “.

Il s’est déclaré surpris de la position inflexible de la fédération de retenir les notes, tout en faisant état d’efforts déployés pour trouver un compromis entre le gouvernement et l’UGTT, sur la base d’une initiative du secrétaire général de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi.

Il faut rappeler que la fédération générale de l’enseignement du secondaire a annoncé mardi dans un communiqué l’observation par ses adhérents d’une grève ce mercredi 28 mars et la tenue de rassemblements devant les sièges des commissariats régionaux de l’éducation. Le bras de fer se poursuit.

Commentaires: