Agha, Khodja, Bach Hamba : Les janissaires ottomans en Tunisie

Agha, Khodja, Bach Hamba : Les janissaires ottomans en Tunisie

Par -

Dans la Tunisie des Ottomans, les garnisons de janissaires se trouvaient réparties sur les principales villes côtières et aussi dans les zones frontalières.

Commandées par le Bach Agha, ces garnisons disposaient aussi du corps de cavalerie des Bach Hamba qui étaient au nombre de deux, l’un chargé de la sécurité du palais et l’autre ayant pouvoir de police sur les autochtones non turcs.

Il faut noter que les janissaires ottomans étaient de diverses origines. Ils pouvaient provenir du Levant, compter parmi les convertis à l’Islam ou descendre de Turcs mariés à des femmes tunisiennes. Dans ce dernier cas, ils sont nommés Kouloghli.

Il existait alors un corps des Zouaoua, des cavaliers en général d’origine kabyle, qui était commandé par un Agha particulier. Ce dernier était secondé par un Khodja qui lui, était en particulier chargé de l’intendance.

Ces fonctions militaires ottomanes ont survécu à travers des noms de famille sont il est clair que les ancêtres étaient d’ascendance turco-ottomane.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo