La Société financière internationale va investir 373 millions $ en Tunisie et au Maroc

La Société financière internationale (IFC), filiale du secteur privé de la Banque mondiale, a annoncé qu’elle prévoyait d’investir 373 millions de dollars dans les pays du Maghreb, principalement au Maroc et en Tunisie, pour réduire les déficits budgétaires.

Les investissements de la IFC dans la région visent à aider les deux gouvernements nord-africains à former des partenariats public-privé pour financer des projets d’infrastructure, a déclaré à Bloomberg Sérgio Pimenta, vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

Alors que les perspectives économiques du Maroc sont plus favorables que celles de la Tunisie, aucun des deux pays ne peut se permettre d’investir massivement dans les infrastructures, a indiqué M. Pimenta. La SFI œuvre également à fournir des financements aux petites et moyennes entreprises des deux pays pour aider à créer des emplois.

Pimenta a également appelé la Tunisie à faciliter les affaires pour atténuer la crise par laquelle passe le pays.

« S’il y a un domaine sur lequel j’encouragerais la Tunisie à se concentrer, c’est comment vous pouvez simplifier le processus des ‘affaires’. Cela aiderait particulièrement les start-up, qui pourraient créer des emplois et apporter de l’innovation dans le pays », a-t-il ajouté.

Commentaires: