Retenue des notes : Les enseignants privés de leur salaire ?

Lors d’un point de presse tenu ce mercredi 21 mars à La Kasbah, le ministre de l’Education Hatem Ben Salem a déclaré que si les notes des éleves seront davatange retenues « des mesures juridiques » seront prises contre les responsables.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque fm, le ministre a même menacé de priver les enseignants de leurs salaires face à cette situation.

Notons qu’une grève générale avec présence sur les lieux des enseignants du secondaire aura lieu le 28 mars, a annoncé le syndicat général de l’enseignement secondaire.

Rappelons que les professeurs de l’enseignement secondaire étaient en grève le 15 février 2018, tout en étant présents sur leur lieu de travail, dans tous les collèges et les lycées publics.

Lors d’une conférence de presse, Yaakoubi avait affirmé, la veille, que cette grève intervient pour revendiquer la mise en œuvre du 10ème point de l’accord d’octobre 2011, qui stipule la classification de l’enseignement parmi les métiers pénibles et fatigants, permettant, de la sorte à tout enseignant, âgé de 55 ans et ayant une ancienneté de 30 ans de service, de partir volontairement à la retraite.

Cette grève avait été décidée en guise de protestation contre la dégradation de la situation matérielle des enseignants et le refus du ministère de l’Education et celui des Affaires de la jeunesse et des sports de la revendication de l’augmentation des primes spécifiques, outre l’absence de toute volonté de réforme du système éducatif.

Yaakoubi a critiqué le « manque du sérieux » de la séance de négociation tenue mardi 13 février au ministère, dénonçant l’absence de solutions réelles pour la résolution des problèmes des enseignants.

Commentaires: