Tunisie : La production de phosphate reprend… en douceur !

Cargaisons de phosphate

Le directeur de la production à la Compagne des Phosphates de Gafsa (CPG), Rafaa Nasib, a déclaré hier, mercredi 7 mars, que les activités d’extraction et de production ont repris d’une façon progressive, et ce après un blocage de plus d’un mois. La production a donc repris dans tous les sites miniers de la société nationale.

« Nous avons repris l’approvisionnement de nos principaux clients du phosphate commercial dont le Groupe chimique tunisien et la Société tuniso-indiennes des engrais, ce qui leur permettra de reprendre la production des engrais chimiques », a assuré M. Nasib, cité par l’agence Xinhua. « Le principal site d’extraction de phosphate à Metlaoui a repris la production, sachant que ce site accapare presque 60% de la capacité productive de la CPG », a-t-il ajouté.

La directrice du contrôle de l’exploitation à la CPG, Najia Dinari, a déclaré que le transport de phosphate commercial a démarré mercredi envers certains de ces clients situés entre autres à Gabès.

Rappelons qu’à l’issue d’un conseil ministériel tenu le 3 mars, le gouvernement a décidé de poursuivre en justice toute personne, ou partie, impliquée dans le blocage de la production du phosphate.

Pertes énormes

Il faut noter que la Tunisie a perdu près de deux milliards de dollars ces dernières années en raison d’une baisse des exportations de phosphate suite aux  manifestations répétées à Gafsa.

Selon le PDG de la CPG l’arrêt de transport du phosphate a engendré d’énormes pertes, soulignant que celles ci sont estimées à 400 milliards par an et précisant que la CCPG n’a engendré aucun revenu en janvier.

Un arrêté portant établissement et actualisation de la liste des sites de production et des installations sensibles et vitales déclarés zones militaires interdites est paru dans le dernier numéro du Journal officiel de la République tunisienne (JORT) daté du 27 novembre 2017.

Commentaires: