Incidents du Tribunal de Ben Arous : Après les magistrats et les...

Incidents du Tribunal de Ben Arous : Après les magistrats et les avocats, la société civile !

Par -

C’est au tour de la société civile de réagir quant aux incidents qui ont eu lieu, lundi 26 février l’enceinte du tribunal administratif de Ben Arous.

Dans une déclaration commune, le Syndicat national des journalistes tunisiens, le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, l’Association vigilance pour la démocratie et l’Etat civil, la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés, l’Association tunisienne des jeunes avocats et l’organisation contre la torture en Tunisie ont annoncé leur solidarité avec les avocats contre toute entrave à l’exercice de leur mission et contre toute atteinte à leurs droits garantis par la Constitution.

Ces composantes de la société civile se sont dites surprises par « les agissements abusifs » des policiers qui, selon elles, « sont censés veiller à établir l’ordre ».

« Diamétralement opposés aux valeurs de la République et aux principes de la justice, ces agissements risquent de renforcer la prédominance des syndicats sécuritaires qui sont devenus désormais une réelle menace pour la paix sociale », indique le communiqué relayé par l’agence TAP.

Les signataires de ce communiqué ont appelé le pouvoir exécutif et plus particulièrement le ministère de l’Intérieur à intervenir en urgence pour contenir la situation, rappeler ses agents et mieux encadrer leurs mouvements.

Rappelons qu’hier, des sécuritaires se sont rassemblés dans l’enceinte du tribunal administratif de Ben Arous pour protester contre l’arrestation de trois policiers, accusés de violence envers un accusé impliqué dans l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo