Les anciens RCDistes interdits de candidature aux bureaux de vote : Le...

Les anciens RCDistes interdits de candidature aux bureaux de vote : Le Tribunal administratif saisi

Par -

Face à l’interdiction des anciens responsables RCDistes de présenter leur candidature pour rejoindre les bureaux de vote de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), le parti Al Moubadara s’est étonné de cette décision.

Dans un communiqué publié lundi 26 février, le parti a estimé que cette démarche « privera explicitement un très grand nombre de Tunisiens de leur droit de candidature pour être membre de bureaux de vote en raison de leur ancienne appartenance politique », rappelant que la Constitution de 2014 garantit le principe d’égalité des citoyens en droits et en devoirs.

Al Moubadara a appelé, dans le même sens, les députés au « respect des dispositions de la Constitution et au retrait du 5e paragraphe de l’article 121 en question », estimant que ce « paragraphe d’exclusion n’est plus valable au vu des développements de la vie politique en Tunisie ».

« Cela suscite une interrogation sur le fait que les RCDistes peuvent être candidats pour des postes politiques dont en premier lieu la présidence de la République et dans le même temps être privés arbitrairement de leur droit de candidature aux bureaux de vote », peut-on lire.

Al Moubadara a ajouté qu’il va porter l’affaire devant le Tribunal administratif, rappelant que l’article en question est l’article 121 de la loi organique n° 2014-16 du 26 mai 2014 relative aux élections et référendums.

Selon cet article, toute personne ayant assumé une responsabilité au sein des structures du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) qui a été dissous par la justice, ne peut présenter sa candidature pour être membre d’un bureau de vote, conformément aux dispositions du décret-loi n° 2011-1089 du 3 août 2011.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo