Corruption : Le dossier du match EST-ESS envoyé à la FIFA

Corruption : Le dossier du match EST-ESS envoyé à la FIFA

Par -
L’arbitre Karim Khemiri

La Fédération tunisienne de football (FTF) a décidé de saisir la FIFA concernant les incidents survenus lors du Clasico du 15 février dernier entre l’Espérance ST et l’Etoile du Sahel.

En marge du match EST-ESS, une enquête judiciaire concernant les accusations de corruption au cours de cette rencontre gagnée par l’Espérance (3-2) a été ouverte.

Dans ce match, qui s’est achevé dans une confusion totale, les Etoilés menaient jusqu’à la 88′ lorsque l’arbitre Karim Khemiri a accordé un penalty aux « Sang et or » avant que ces derniers ne marquent un troisième but dans le temps additionnel après deux interruptions du jeu et trois expulsions.

L’Etoile estimant que le penalty était inexistant, la polémique concernant le comportement de l’arbitre a vite fait d’enflammer et la scène sportive et les réseaux sociaux. Suite à l’ouverture d’une enquête, l’arbitre en question pourrait se voir convoqué par le juge d’instruction chargé de l’affaire.

En effet, l’Etoile, qui a déposé une plainte, soupçonne l’arbitre de mauvaise foi. Et il n’est pas surprenant d’apprendre que le juge décide de consulter les appels téléphoniques reçus par Karim Khemiri, avant et à la mi-temps du match.

Pour calmer le jeu, la FTF a invité le président étoilé Ridha Charfeddine à une réunion avec son président Wadii Jary afin de connaitre sa version des faits et les raisons qui l’ont poussé à suspecter une tentative de corruption.

Mais Ridha Charfeddine a refusé de rencontrer Wadii Jary estimant que l’enquête judiciaire au sujet de la rencontre suivrait son cours.

A la suite de ce refus, la FTF a publié un communiqué ce vendredi 23 février 2018 dans lequel son président Wadii Jary indique « qu’il traitera toujours avec impartialité et avec la plus grande fermeté tous les dossiers qui lui sont transmis à condition qu’ils soient solides et présentant des preuves tangibles et irréfutables ».

La FTF annonce également avoir envoyé un dossier complet au sujet du match EST-ESS à la FIFA et appelle les dirigeants à ne pas ternir l’image du football tunisien sans preuves. Un message adressé directement à Ridha Charfeddine !

Rappelons qu’en marge de la rencontre 42 policiers ont été blessés suite à des affrontements avec des supporters de l’Espérance et des actes de vandalisme ont visé les équipements du stade de Rades.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo