L’obésité touche la moitié des Tunisiens

En Tunisie, l’obésité est un véritable fléau avec des chiffres qui font froid dans le dos. Le surpoids en Tunisie n’est pas un phénomène récent mais les études et statistiques publiées montrent que ce phénomène s’accentue avec les conséquences que cela peut engendrer.

La Présidente de la Société pharmaceutique de Tunisie, Chadhlia Fendri a révélé, ce jeudi 15 février, que le taux des Tunisiens en surpoids s’élève à 50%, faisant savoir que les femmes sont les plus touchées par l’obésité et les maladies cardiovasculaires.

Elle a révélé ce chiffre en marge du démarrage des 18èmes journées pharmaceutiques tunisiennes (15 et 16 février) à Gammarth, indiquant que la Tunisie est classée à la 4e place mondiale en matière d’obésité par l’OMS.

Même si la Tunisie reste le deuxième pays arabe le moins touché par l’obésité, selon l’OMS, la montée de l’obésité est due, principalement, à une mauvaise hygiène de vie chez les Tunisiens caractérisée notamment par un régime alimentaire déséquilibré et une absence d’exercice physique.

Un constat qui rejoint celui de Taher Gharbi, nutritionniste et secrétaire général de l’association tunisienne des sciences de la nutrition. Selon lui, « plus de 30% des personnes adultes en Tunisie souffrent d’obésité qui est un terrain favorable aux maladies non transmissible dont le diabète, la tension artérielle et les maladies cardiaques ».

 

La malnutrition et les troubles du comportement alimentaire sont les principaux facteurs qui conduisent à l’obésité surtout que les enfants consomment, aujourd’hui, des aliments riches en matières grasses et en calories, n’exercent pas d’activité physique et restent des heures devant l’écran (ordinateur, tablette, téléphone portable, télévision) ce qui entraîne une prise de poids excessive.

Commentaires: