Promosport et la lutte contre les paris clandestins

Promosport et la lutte contre les paris clandestins

Par -

Makrem Chouchène, PDG de Promosport en Tunisie, a présenté aujourd’hui un plan de secours pour lutter contre les paris clandestins menaçant la santé de l’entreprise en situation de crise.

Dans une interview accordée à l’agence TAP, Makrem Chouchène annonce des prévisions de recettes estimées à un million de dinars par semaine, soit 1500 à 2000 dinars par semaine et par point de vente au vu des 8000 dinars engendrés en 2017.

Afin de renflouer les caisses de la société spécialisée en paris sportifs, le dirigeant présente une nouvelle stratégie pour élargir sa clientèle à travers la diversification des grilles de paris proposés en intégrant de nouveaux jeux.

En réponse aux attentes des propriétaires de points de vente et aux besoins des parieurs, des jeux comme le loto, les paris à cote, les jeux de grattage s’ajouteront, de manière à s’aligner sur les services proposés à l’international.

Promosport s’engage également à lutter contre les paris illégaux constituant une forme de corruption et souligne l’âge minimum de 19 ans imposé par la société pour pouvoir jouer, contrairement aux pratiques clandestines dénoncées par Makrem Chouchène.

Par ailleurs, le recours aux systèmes sécuritaires et financiers avec l’intervention de la BCT, représentera dorénavant le principal instrument de lutte contre l’économie parallèle alimentée par ces paris clandestins, déclare le PDG.

L’ Agence Tunisienne de l’Internet sera également impliquée dans ce processus de lutte contre les paris clandestins en ligne.

Sonia Falcou

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo