Suspicion de viol à l’école : Manifestation de parents d’élève à Ezzahra

Suspicion de viol à l’école : Manifestation de parents d’élève à Ezzahra

Par -

Suite aux déclarations d’une mère sur les ondes de la radio IFM, accusant de viol un élève de l’école de la République à Ezzahra (Ben Arous), de nombreux parents d’élèves se sont déplacés et se sont regroupés devant les portes de l’établissement pour manifester leur colère et obtenir des explications.

Cliquer ici pour voir la vidéo

La mère de famille qui a déclaré au commissariat le préjudice que son fils a subi, s’est dirigée vers le gouverneur de Ben Arous ainsi que la protection de l’enfance, réclamant justice pour son enfant mais également qu’une enquête soit ouverte car d’autres enfants de cette école auraient également été victimes de viol.

Elle atteste en direct dans l’émission « allo IFM », que les agents du commissariat connaissent l’adolescent accusé aujourd’hui de viol et scolarisé dans le même établissement.

Le responsable de la protection de l’enfance de Ben Arous affirme dans la même émission que tous les enfants seront écoutés et une cellule psychologique sera mise en place afin de lever le voile sur cette affaire et accompagner les présumées victimes.

Par ailleurs, le ministère de l’Education a déclaré dans un communiqué qu’aucune plainte n’avait été enregistrée au sein de l’administration de l’école mais que cette dernière avait ouvert une enquête.

La mère de famille comme la radio IFM lancent un appel à toutes les familles comme à la protection de l’enfance afin de déceler d’autres cas de viol.

Une opération de prévention au sein de l’établissement qui a pour objectif de révéler des faits similaires gardés sous silence où d’autres enfants seraient impliqués voire condamnés à souffrir de séquelles post-traumatiques.

Sonia Falcou

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo