Service militaire obligatoire contre le terrorisme et service civil contre le chômage

Service militaire obligatoire contre le terrorisme et service civil contre le chômage

Par -

Auditionné ce lundi 12 février 2018 à la Commission de la Sécurité et de la Défense (ARP), monsieur le ministre Abdelkarim Zebidi, après avoir exprimé son inquiétude quant à la menace terroriste encore présente, a présenté un projet de loi améliorant les conditions et l’efficacité du service militaire.

Une régularisation des personnes demandeuses d’emploi des secteurs privés comme publics envers le service national a été évoquée par le ministre de la Défense.

Le projet de loi expose ainsi un possible service civil au sein des ministères, collectivités locales ou établissements publics qui endiguerait le chômage de la jeunesse tunisienne de manière à impliquer les jeunes dans la relance économique.

La lutte contre le chômage se basant désormais sur la valorisation des formations professionnelles, les jeunes seront appelés à se former au sein du service national en rappelant l’importance de l’égalité homme-femme pour y contribuer.

Néanmoins, le ministre de la Défense insiste sur le maintien du service militaire obligatoire en précisant que sur 31 000 jeunes convoqués en 2017, seulement 506 se sont présentés.

La difficulté résidant maintenant dans la capacité d’accueil des différents centres de formation militaire en Tunisie (10) qui ne peut pourrait supporter le grand nombre de chômeurs appelés à servir leur pays.

Abdelkarim Zebidi rappelle la nécessité d’organiser une rencontre nationale sur les points essentiels à améliorer et les solutions de révision des infrastructures pour élaborer un cadre législatif du service national et favoriser sa promotion.

Sonia Falcou

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo