La Tunisie, un pôle africain de surveillance des essais nucléaires ?

La Tunisie, un pôle africain de surveillance des essais nucléaires ?

Par -
Industrie nucléaire | Illustration

“La Tunisie est l’un des pays ayant accompli un travail exceptionnel dans le domaine de la technologie dédiée à la surveillance des essais nucléaires”. C’est ce qu’a avancé le secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Lassina Zerbo.

“L’ambition de l’OTICE est de faire de la Tunisie un pôle africain en matière de surveillance des essais nucléaires et mettre les autres pays du continent à la page des nouvelles technologies en la matière”, a-t-il encore ajouté.

Lassina Zerbo s’exprimait, lundi 12 février 2018 à Tunis, à l’ouverture des travaux d’un atelier de travail régional et d’une session de formation sur les technologies des infrasons dédiées aux centres nationaux des données; atelier organisé conjointement par le Centre national de cartographie et de télédétection (CNCT) et l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires.

Selon Zerbo, le choix porté sur la Tunisie pour abriter cet atelier technique s’explique par le haut degré d’expertise dont font part les compétences tunisiennes et par la détermination du pays à honorer ses engagements vis-à-vis du traité d’interdiction complète des essais nucléaires.

“La Tunisie est un bon choix pour promouvoir la contribution africaine à la paix et à la stabilité mondiales”, a-t-il ajouté.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo