En manque de huileries, la Tunisie peine à gérer sa surproduction d’olives

Huilerie (illustration)

La Tunisie connait « une crise » suite à la surproduction des olives enregistrée au cours de la saison actuelle et ce, en raison du manque du nombre d’huilerie à l’échelle nationale, c’est ce qu’a laissé entendre ce jeudi 8 février 2018, le ministre de l’Agriculture.

En effet, Samir Taieb a expliqué au micro de Mosaïque FM, qu’à l’instar de ce qui s’est passé la saison dernière avec la surproduction d’agrumes, la Tunisie connait actuellement en crise due à la surproduction des olives et le manque des usines de production d’huile. Un fait qui a poussé l’Office National de l’Huile à acheter des quantités d’olives pour réguler le marché.

La production nationale de l’huile d’olive devrait atteindre, cette saison, une quantité variant entre 260 et 280 mille tonnes, enregistrant ainsi une progression de près de 160% par rapport à la saison écoulée.  Et selon les chiffres du Conseil oléicole international (COI), la Tunisie enregistrera, cette saison, le plus fort taux de progression de son stock d’huile d’olive cette année, grâce à une récolte de 220.000 tonnes (+120%).

Notons que les exportations d’huile d’olive cette année atteindront cette année les deux milliards de dinars, selon les estimations du ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari.

Commentaires:

Commentez...