Tunisie : Grève des jeunes médecins du 6 au 8 février

Une grève générale des jeunes médecins sera observée du 6 au 8 février, et ce en signe de protestation contre la non satisfaction de leurs revendications dont essentiellement celle relative à la mise en œuvre de l’accord de février 2017.

Cette grève concernera les services sanitaires dans les différents établissements hospitaliers publics à l’exception des services de réanimation et d’urgence.

Le secrétaire général de l’Organisation tunisienne des jeunes médecins Jad Henchiri a fait savoir à l’agence TAP que la présidence du gouvernement a examiné le décret relatif au statut de base des médecins internes et des résidents et l’a remis au ministère de la Santé depuis le 23 novembre dernier.

Henchiri a dénoncé « l’indifférence de l’autorité de tutelle » et « tout ce retard pris dans la publication de ce décret ».

Les jeunes médecins appellent également à dévoiler le projet de loi de reforme des études médicales, à faire participer les jeunes médecins à sa rédaction et à modifier les points concernant les mesures transitoires et le diplôme de doctorat, a-t-il ajouté.

Henchiri a, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité de réviser les salaires des médecins qui ont exercé pendant une année dans les structures sanitaires publiques dans le cadre du service national.

Il a souligné l’impératif d’augmenter ces salaires de 750 à 1200 dinars.

Commentaires:

Commentez...