Le FMI tacle, encore une fois, la productivité et la hausse de...

Le FMI tacle, encore une fois, la productivité et la hausse de la masse salariale en Tunisie

Par -
Illustration | Administration tunisienne

«La hausse des recrutements dans la fonction publique et les rémunérations excessivement élevées, ont été suivies par un repli de 10% de la productivité de ce secteur entre 2010 et 2015, révèle un rapport élaboré récemment par le Fonds Monétaire International.

En effet, le rapport tacle notamment les compétences et les qualifications des personnes recrutées indiquant qu’il s’agit « d’une main d’œuvre non qualifiée ».

Le rapport qui porte sur la masse salariale du secteur public dans différents pays du Moyen Orient et de l’Asie centrale a considéré que cette situation a eu des répercussions négatives sur le secteur privé puisque les diplômés universitaires optent pour des emplois dans la fonction publique.

Cette accélération du rythme de la hausse de la masse salariale en Tunisie depuis 2011 est la principale raison de la crise de la finance publique en Tunisie, souligne encore le rapport.
Notons que la masse salariale évaluée à 10% en 2010 a atteint 14.1% du PIB en 2016.

Rappelons-le, à terme de sa visite à Tunis du 4 au 6 octobre 2017, une équipe du FMI a rappelé dans un communiqué les engagements de la Tunisie en matières de réformes économiques. « Une meilleure gestion de la masse salariale, qui est parmi les plus élevées au monde et absorbe la moitié des dépenses publiques, sera indispensable » a-t-on communiqué.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo