Quand le bey de Tunis présidait la cérémonie du sceau…

Quand le bey de Tunis présidait la cérémonie du sceau…

Par -
Cérémonie du sceau. De gauche à droite : Chedly Bey, le Général El Aid, Tahar Maaoui, le Général Boyer de la Tour, Tahar Ben Ammar et Lamine Bey – 8 septembre 1955 | CP : taharbenammar.com

Le bey de Tunis présidait de nombreuses cérémonies ayant essentiellement trait aux fêtes religieuses. De plus, le souverain présidait aussi la fameuse cérémonie du sceau qui était hebdomadaire.

Cette cérémonie consistait à sceller en y apposant son sceau beylical les actes et documents qui lui étaient présentés. Elle était tenue à Dar el Bey, le palais principal de la Kasbah puis dans la résidence beylicale. En effet, à partir de 1922, cette cérémonie a été transférée de la Kasbah à la résidence du bey.

Comment se déroulait cette cérémonie ? En premier lieu, il faut souligner qu’elle se tenait en présence du gouvernement alors que le bey est installé sur son trône.

Ensuite, ce sont le Garde des sceaux (Saheb Ettabaa) et le Chef de la section d’Etat (Bach Kateb) qui en étaient en quelque sorte les maîtres de cérémonie.

Ces deux officiels se plaçaient face au souverain en ayant les actes à sceller déposés devant eux. C’est le Bach Kateb qui va alors lire les textes un par un à haute voix. A son tour, le bey après avoir entendu la lecture fera signe au Garde des sceaux pour qu’il paraphe en son nom les documents.

Ce rituel, quasiment immuable, s’est maintenu durant des siècles et poursuivait d’ailleurs des cérémonies similaires qui existaient déjà au temps des Hafsides.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo