Le Canada maintient le blocage des fonds de Belhassen Trabelsi

Un nouveau coup dur pour le gendre de l’ancien président Ben Ali. La Cour fédérale canadienne a décidé de maintenir de nouveau le blocage des fonds de la famille de Belhassen Trabelsi.

Selon Lapresse.ca, le gouvernement canadien a consulté les autorités tunisiennes avant de prendre cette décision.

« Tunis affirmait que les liens familiaux entre ceux-ci et l’ancien oligarque n’ont pas été rompus, et que les membres de la famille ont injustement profité de leur relation avec l’ancien dictateur Ben Ali. Selon la preuve déposée en cour, la Tunisie a même averti Ottawa que le déblocage des avoirs de la famille nuirait aux relations bilatérales entre les deux pays. », ajoute-on.

Rappelons qu’en juillet, la même source avait indiqué que la famille de Belhassan Trabelsi trouvait du mal à payer le loyer de son appartement.

« Ils étaient habitués aux palaces les plus opulents, aux jets privés, aux voitures de luxe. Ils ont maintenant du mal à payer le loyer de leur appartement de 185 mètres carrés dans une tour anonyme du centre-ville de Montréal » avait-t-on écrit.

Dans ce sens la même source indique que la conjointe et les enfants de Belhassen Trabelsi avaient déposé une demande à la Cour fédérale de Montréal, pour leur redonner accès à leurs comptes bancaires afin de pouvoir régler les loyers.

Des enquêteurs canadiens avaient parlé à sa femme. Elle précisait que son mari « aurait quitté en emportant le minimum d’effets et sans la voiture. Il aurait quitté seul. Il lui aurait déclaré en partant que s’il retournait en Tunisie, il mourrait en prison. Il aurait quitté pour la montagne à l’extérieur de Montréal, sans préciser l’endroit. »

Commentaires:

Commentez...