États-Unis : Le décret anti-migration validé par la Cour suprême

États-Unis : Le décret anti-migration validé par la Cour suprême

Par -
Donald Trump

La Cour Suprême des États-Unis a validé hier, lundi 4 décembre, le décret anti-immigration du président Donald Trump, qui interdit l’entrée sur le territoire américain des ressortissants de six pays à majorité musulmane : Tchad, Iran, Libye, Syrie, Yémen et Somalie. Le décret suspend également l’entrée de responsables gouvernementaux vénézuéliens.

Dans son jugement de lundi, la Cour suprême a autorisé la mise en application totale du décret, en attendant que la justice d’appel se prononce sur la procédure. Deux audiences en appel sont prévues cette semaine.

La Maison Blanche s’est félicitée de la décision : « Le décret est légal et essentiel pour la protection du pays », a assuré un porte-parole de l’exécutif, tandis que le ministre de la Justice Jeff Sessions saluait une « victoire importante pour la sécurité du peuple américain ».

Rappelons qu’en septembre, la liste des des pays dont les citoyens sont interdits d’entrer sur le territoire américain avait été modifiée. Trois nouveaux pays avaient été ajoutés à la liste régie par le décret migratoire : La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad. D’un autre coté, le Soudan avait été retiré de la liste.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo