Jazz à Carthage pourrait disparaître en 2018

Jazz à Carthage pourrait disparaître en 2018

Par -
CP Photo : Archives Webdo

Les difficultés s’accumulent pour le festival Jazz à Carthage et, malgré le courage de Mourad Mathari, fondateur et promoteur de cette manifestation, elles commencent à devenir insurmontables.

C’est l’an dernier que le festival a commencé à avoir de graves problèmes de financement, suite au retrait de son sponsor historique qui avait décidé de consacrer son enveloppe de sponsoring essentiellement au sport.

Depuis, Jazz en Carthage est en difficulté. Toutefois, avec un appui trouvé auprès du ministère des Affaires culturelles et de nouveaux sponsors courageux et engagés, la session 2017 a constitué un succès remarquable malgré la pénurie de moyens.

Pour 2018, Mourad Mathari semble peiner à engranger le soutien du ministère qui ne s’engagerait à contribuer qu’en soutenant un ou deux spectacles. De plus, sans appui décisif de sponsors motivés, Mathari se retrouve seul face à son objectif d’excellence.

L’éclaircie pourrait venir du ministère du Tourisme ou d’autres appuis institutionnel mais cela reste des plus hypothétiques. Devant cette situation de plus en plus difficile, Mathari est en passe de jeter l’éponge.

Au grand dam du public du jazz et aussi contre toute logique car Jazz à Carthage mérite d’être soutenue et ne peut être porté par les seules épaules de son fondateur.

SOS, festival en danger!

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo